Chemin de ronde

01Novembre, 2020Dimanche
02Novembre, 2020Lundi
2
0

Description

En août 2014, le tronçon du chemin de ronde entre Tamariu et Aigua Xelida a été rouvert. Josep Pla est l’un des écrivains les plus importants et prolifiques de la littérature universelle catalane. L’un des prix littéraire les plus célèbres de cette langue porte son nom. Il est né à Palafrugell, près de Calella, Begur, le Phare de Sant Sebastià, Llafranc, etc. Autant de paysages récurrents dans ses œuvres, qu’il aimait comme la vie elle-même.

Ces drôles d’illustrations sur carreaux en céramique sont exposées dans plusieurs sites et édifices qui parsèment la route Ruta Pla.
Josep Pla a énormément voyagé pendant sa jeunesse et a travaillé comme journaliste pour divers médias : Berlin, Paris, Londres, Rome, Genève, Majorque, Madrid, etc., ne sont que quelques-unes de villes qu’il a connues. À partir de 1939, Josep Pla s’établit principalement à Llofriu, dans le Mas Pla, où il poursuivit ses activités littéraires, décrivant les paysages de l’Ampurdán qui l’entouraient dans plusieurs de ses œuvres (par exemple, Guía de la Costa Brava).

Un jeune journaliste et voyageur, Josep Pla, pose sur cette photo prise à Paris dans les années 1920. La route Ruta Pla ou les diverses routes Pla qui ont été proposées, se centrent principalement sur tous les lieux les plus proches de Palafrugell, dans la région connue sous le nom d’Ampurdán Pequeño (Empordà petit, en catalan, ou Petit Ampurdán en français), que celui-ci fréquentait tant. Dans notre blog, nous avons abordé certains de ces lieux, que nous allons rassembler comme:

 

1- Casa natal (maison natale), Palafrugell (C/Nou, 49). C’est là qu’est né Josep Pla, en 1897. Sa demeure abrite actuellement le siège de la Fondation Josep Pla. Il s’agit là d’une visite obligatoire pour ceux qui désirent avoir une vision complète de son œuvre grâce aux expositions qui s’y tiennent.

2- Casa família (maison familiale) Pla, Palafrugell (C/Torres Jonama, 56). La famille Pla déménagea de la maison natale à celle-ci quelques années plus tard. Elle appartient à la nièce de l’écrivain et il n’est pas possible de la visiter.

3- Plaça Nova, Palafrugell. C’est la place la plus centrique de Palafrugell et l’on y trouve le Centre fraternel, où Josep Pla prenait part aux réunions.

4- Tamariu, Palafrugell. Il s’agit d’un petit village marin de la côte de Palafrugell, près de Begur. Il est possible d’y accéder par un ancien chemin décrit par Josep Pla.

5- Crique Cala Aiguaxelida, Begur. C’est dans cette crique que possédait une cabane le pêcheur Hermós, l’un des meilleurs amis de Josep Pla et personnage singulier de son œuvre. Pla passa de nombreux après-midi avec lui, navigant avec son bateau à voile dans la zone ou en préparant des sardines sur la plage.

Ne perdons pas l’occasion de voir cette précieuse crique pendant notre trajet au long de la Ruta Pla : Aiguaxelida.

6- Phare de Sant Sebastià. Un belvédère souvent visité par Josep Pla et qui lui servit d’inspiration dans son œuvre. Les vues sur Llafranc et la côte nord sont incroyables et le phare abrite une tour de défense, ainsi qu’un gisement ibérique et un ermitage.

7- Llafranc. Une autre des plages magnifiques de Palafrugell, également habitée par des marins, qui comporte au nord l’impressionnante montagne sur laquelle se dresse le phare de Sant Sebastià.

8- El Canadell, Calella de Palafrugell. Une plage rocheuse où se trouve la maison d’été de la famille Pla. C’est là que Josep Pla passa de nombreux étés, y compris pendant sa vie d’adulte. De fait, c’était la résidence d’été de la famille Pla.

9- Port-bo, Calella de Palafrugell. Non loin du Canadell, reliée à celle-ci par une jolie promenade, cette plage jouit des plus belles et célèbres arcades offrant de l’ombre à celui qui souhaite contempler de face les intéressantes formes rocheuses qui pénètrent dans la mer depuis celle-ci.

10- Mas Pla, Llofriu (faubourgs de Palafrugell). La famille de Josep Pla possédait une « masía catalana », ou demeure catalane typique, où elle passait l’hiver. C’est dans cette maison, appartenant aux héritiers de l’écrivain (et qui ne peut être visitée), que mourut Josep Pla, le 23 avril 1981, et où il passa la majeure partie de sa vie, en particulier après 1939.

11- Cimetière de Llofriu. C’est dans l’une des niches de ce cimetière que se trouve la tombe de l’écrivain. Il désirait être enterré dans sa propre paroisse et ses dernières volontés ont donc été respectées.

Impossible d’achever cette route sans mentionner l’un des autres belvédères que Josep Pla appréciait tout particulièrement : la Torre de les Hores de Pals, avec ses magnifiques vues sur l’Ampurdán intérieur.

Du fait surtout de la distance, il est recommandé de faire cette route en vélo ou avec un véhicule plutôt qu’à pied. Joyeuse Ruta Pla!

Vérifiez les itinéraires

http://www.camideronda.com/cat.html